1ére réunion du Comité de la 2éme circonscription des BdR

Pour clore cette année, notre délégué de circonscription,Dominique TIAN, a souhaité réunir le comité. Il a aborde les échéances électorales à venir, la direction qu’il souhaite voir prendre à notre circonscription pour 2011 et nous avons terminé par un bon repas préparé par l’équipe de la permanence.

Comite 2010
Album : Comite 2010

20 images
Voir l'album

Archive pour décembre, 2010

Noël des Jeunes Actifs 13

C’est en présence du Sénateur maire Bruno GILLES que les JA 13 ont organisé leur désormais traditionnel fête de Noël.Comme chaque année j’ai le grand plaisir d’être le Père Noël!

un grand moment d’amitié et de tendresse pour les petits et les grands.

Noel JA 2010
Album : Noel JA 2010

42 images
Voir l'album

Repas de fin d’année des JA de la 4éme circonscription des BdR et du comité de circonscription 17/12/10

C’est en présence de Jean ROATTA et du Comité de Circonscription que les JA de la 4ème circonscription ont clôture leur année au Club House du vieux port!

Repas fin dannée ROATTA
Album : Repas fin d'année ROATTA

51 images
Voir l'album

Interview de Dominique TIAN dans « Valeurs Actuelles » sur l’AME

Clandestins. L’UMP Dominique Tian dénonce le “dérapage incontrôlé” de l’AME et la multiplication des fraudes.
Aide médicale d’Etat : la dérive
Fabrice Madouas le jeudi, 16/12/2010

Député des Bouches-du- Rhône et membre de La Droite populaire, Dominique Tian a fait voter plusieurs mesures visant à contrôler l’aide médicale d’État (AME), qui permet l’accès aux soins des étrangers en situation irrégulière.

Vous avez défendu, à l’Assemblée, plusieurs amendements destinés à encadrer l’AME. Pourquoi ces mesures ? Ces amendements visent surtout à limiter le coût de l’AME, qui a considérablement augmenté ces dernières années : en 2008, sa dotation était de 413 millions d’euros ; elle atteindra l’an prochain 588 millions, soit une hausse de 42 % en quatre ans, quatre fois plus que celle des dépenses de santé (10 %) sur la même période ! Il faut faire cesser ce dérapage incontrôlé.

Comment expliquez-vous ce phénomène ? D’abord par le nombre des bénéficiaires : plus de 215 000 cette année. Ensuite, par la surconsommation de soins (l’AME donne accès aux consultations médicales, aux examens complémentaires, aux médicaments, aux soins infirmiers, aux prothèses dentaires et d’optique ainsi qu’à l’hospitalisation, avec prise en charge du forfait journalier). Enfin par le taux de fraude, qui augmente de façon très importante parce que le système est largement irresponsable.

Mais tous les assurés sociaux accèdent à ce “panier de soins”… Est-ce vraiment anormal ? La différence, c’est que les assurés sociaux cotisent, pas les clandestins ! De plus, les bénéficiaires de l’AME sont remboursés à 100 %, alors que l’assuré social n’est pris en charge qu’à 70 % pour ses consultations et entre 15 et 65 % pour les médicaments les plus répandus…

Résultat : un salarié qui n’a pas de mutuelle complémentaire, mais qui paie ses cotisations sociales, a une moins bonne couverture qu’un étranger en situation irrégulière bénéficiant de l’AME. Pour avoir une protection équivalente, il faut bénéficier de la CMU-C (couverture maladie universelle complémentaire).

Or, si l’on compare les deux situations, l’AME est plus intéressante. Le calcul est vite fait. La seule condition pour avoir droit à l’AME, c’est de ne pas déclarer plus de 634,25 euros de ressources mensuelles. Pas de cotisations maladie, ni de CSG, ni de CRDS, puisqu’un étranger en situation irrégulière ne peut pas être déclaré légalement comme salarié. Alors qu’avec la CMU-C, un travailleur ayant les mêmes revenus, par exemple une femme de ménage à mi-temps, cotise à l’assurance maladie (107,55 euros par mois, part salariale et patronale) et paie la CSG plus la CRDS : 61,60 euros par mois – soit, au total, 2 029,80 euros par an (source Urssaf).

Bref, à niveau de ressources équivalent, un travailleur régulier, français ou étranger, cotise directement ou indirectement plus de 2 000 euros par an pour bénéficier du même niveau de protection sociale qu’un étranger clandestin pris en charge gratuitement par la Sécurité sociale. C’est une injustice flagrante.

Vous pointez aussi des fraudes à l’AME… Les caisses primaires d’assurance maladie ont procédé à des contrôles en 2009. Sur un échantillon de 5 % des bénéficiaires de l’AME, près de la moitié (49,81 %) avaient fraudé. Ce sont des chiffres publics, tirés du Rapport annuel de performance présenté au Parlement par le ministère du Budget. La plupart avaient fait de fausses déclarations de ressources, ce qui prouve que les conditions de définition et d’attribution de l’AME doivent être révisées.

J’ajoute que l’AME facilite des trafics illicites de médicaments et de produits de substitution à l’héroïne tels que le Subutex, comme l’ont démontré des enquêtes de police. Les bénéficiaires de l’AME n’ont pas de carte Vitale. Certains d’entre eux en profitent pour “faire la tournée” des pharmacies et récupérer en grandes quantités (et gratuitement puisqu’en tiers payant sans avance de frais) de tels produits, dont la valeur marchande est très élevée sur le marché.

Je rappelle que l’Onu a mis en garde la France, depuis plusieurs années, estimant que 20 à 25 % du Subutex délivré dans le système français étaient détournés vers le marché illicite…

Quels sont les amendements adoptés à l’Assemblée ? Le système a été dévoyé. Il ne s’agit pas de l’abolir : nous devons garantir son aspect humanitaire, mais il faut en corriger les dérives. Nous avons donc voté la création d’un droit d’entrée de 30 euros par bénéficiaire et par an, la limitation du nombre des ayants droit, la mise en place d’un agrément préalable avant l’autorisation de soins coûteux à l’hôpital. Surtout, nous avons recentré le panier de soins des bénéficiaires de l’AME sur les soins essentiels.

Mais les sénateurs avaient supprimé ces amendements lors de l’examen du budget, l’autre semaine… François Fillon nous avait dit qu’ils seraient rétablis. Cela vient d’être fait en commission mixte paritaire. Propos recueillis par Fabrice Madouas

Fin d’année pour la Permanence de Richard MIRON 15/12/10

C’est à l’ »Equinoxe » que nous avons clôture cette année riche en événements.Richard MIRON, Adjoint au Maire de Marseille et Conseiller Général du canton de la pointe Rouge nous a donné sa vision de l’actualité récente . Richard a ensuite partagé un très bon dîner avec toute la permanence pour terminer en beauté cette année!

Miron 15/12
Album : Miron 15/12

72 images
Voir l'album

Derniere réunion de l’année de Martine VASSAL 13/12/10

Martine VASSAL, Adjointe au Maire de Marseille, Conseillère Générale du canton St Giniez a animée sa dernière réunion de l’année.Elle est revenu sur l’actualité nationale et bien sur sur l’actualité locale.

Reunion VASSAL 13/12
Album : Reunion VASSAL 13/12

44 images
Voir l'album

Réunion Mensuelle de jean ROATTA 13/12/2010

C’était la dernière réunion de l’année à la Permanence de Jean ROATTA!

c’est en présence du Député Maire, Dominique TIAN, de l’Adjointe au commerce et au centre ville,Solange BIAGGI et de la Conseillére générale, Sabine BERNASCONI que les militants ont souhaité son anniversaire au Député Jean ROATTA.

Roatta 13/12
Album : Roatta 13/12

70 images
Voir l'album

Crêche de la Mairie des 6éme et 8éme arrondissement de Marseille

Comme chaque année la Villa Bagatelle se pare de ses plus beaux atouts pour fêter Noël! Cette année c’est en compagnie des Chocolats Puyricard et de petits chanteurs que nous avons accueillis le Sénateur Maire Jean Claude GAUDIN.

Noël à Bagatelle 2010
Album : Noël à Bagatelle 2010

59 images
Voir l'album

Réunion mensuelle de Solange BIAGGI 06/10/2010

J’ai eu le grand plaisir de co-anime la réunion de ce mois avec Solange BIAGGI!Elle est revenu sur la situation régionale et sur les enjeux des élections cantonales à venir.

 

BIAGGI 06/12
Album : BIAGGI 06/12

18 images
Voir l'album

Photos Mark LADE

Fête de Hanoucca avec la communauté Loubavitch du 8éme arrondisement de Marseille.

« Hanoucca (hébreu חג החנוכה Hag HaHanoukka, « Fête de l’Édification ») est une fête juive d’institution rabbinique, commémorant la consécration de l’autel des offrandes dans le second Temple de Jérusalem, lors de son retour au culte judaïque, trois ans après son interdiction par Antiochus IV des Séleucides.

Elle marque une importante victoire militaire des Maccabées et symbolise la résistance spirituelle du judaïsme à l’hellénisation forcée.

Selon la tradition rabbinique, au cours de cette consécration se produit le miracle de la fiole d’huile, permettant aux prêtres du Temple de faire brûler pendant huit jours une quantité d’huile à peine suffisante pour une journée.

Elle est célébrée à partir du 25 kislev (qui correspond, selon les années, aux mois de novembre ou décembre dans le calendrier grégorien) et dure huit jours, jusqu’au 2 ou 3 tevet (en fonction de la longueur de kislev,mois de 29 ou 30 jours).

Les pratiques et coutumes qui s’y rattachent sont liées au miracle de la fiole d’huile, en particulier l’allumage du chandelier de Hanoucca pendant les huit jours de la fête et la consommation de friandises à base d’huile d’olive (latkes, soufganiyot, etc.). On y joue aussi avec des toupies à quatre faces »

in: http://fr.wikipedia.org/wiki/Hanoucca

Hanoucca2010
Album : Hanoucca2010

27 images
Voir l'album
12

HUMEUR DE CITOYENS |
Pour l'éveil de la jeunesse... |
mathieuerny |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | DEBAT SUR LA POLITIQUE FRAN...
| crise!! quelle crise?
| voixdusud